Chaque semaine, je vous invite à partager avec moi des trucs et astuces. Des conseils simples, pratiques et sympas pour nos bout'chous, des infos sur le Bio, notre santé, la nutrition en général. Bref votre rubrique qui regorgera de bonnes idées et actus.

Accès rapide à une catégorie :

Imprimer

> Ode aux légumes verts

Ode aux légumes verts


Je me bats encore et toujours avec mes neveux et nièces pour qu’ils mangent des légumes verts. « C’est bon pour ton corps », « tu auras toutes les armes pour bien grandir », « tu manges et puis c’est tout ! », bref j’ai utilisé et usé de tous les arguments pour arriver à mes fins et venir à bout de leurs assiettes.
C’est sûr que quand ce sont des frites et des pates, là, pas de problèmes ! Mais, les légumes sont indispensables à l’équilibre alimentaire, et indispensables à chaque repas. Du moins, le plus souvent possible. Comment leur faire comprendre cela ?

Peut être en leur faisant un petit exposé de ce que sont les légumes au-delà de leur aspect vert et trop peu gourmand. Et bien, ils contiennent les fibres qui facilite la digestion et le fonctionnement du transit intestinal. Ils réduisent le risque de cholestérol, entre autre. Ils sont aussi composés de sels minéraux en particulier de calcium, de magnésium et de potassium ; ainsi que des vitamines, majoritairement vitamine C et vitamine A, sans oublier la vitamine B9 et K pour certains légumes verts.
Ils sont riches en antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres et donc contre le vieillissement des cellules qui peut entrainer l’apparition de certains cancers.
Et, cerise sur le gâteau, composés de beaucoup d’eau, ils permettent une bonne hydratation en venant compléter notre apport quotidien en liquide. Idéalement, il serait bien d’alterner crudités et légumes crus-légumes cuits pour bénéficier de toutes les qualités nutritionnelles des aliments. Car cuits, ils perdent de leur valeur nutritive.

Mais en fait qu’est-ce qu’un enfant peut comprendre à tout cela ? Bon, à court d’arguments, j’ai fini par leur dire que s’ils n’en mangeaient pas, ils risquaient d’être malade, au point de ne plus pouvoir aller jouer avec leurs copains, et d’aller à l’hôpital où leur maman ne pourra venir les voir que le soir. Je sais, c’est un peu cruel mais ouvrez grand vos oreilles : les assiettes sont vides !



Ajouter un nouveau commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]

Newsletter

Soyez les premiers à être informés des bons plans :